Christophe Vélo Club Montfavet


Passés
Sisteron - 2/3/J - VICTOIRE DE PAUL ENJALBERT - 3ème étape

Sisteron - 2/3/J - VICTOIRE DE PAUL ENJALBERT - 3ème étape

Du 30 juin au 01 juil. 2018

Sisteron - 2/3/J - VICTOIRE DE PAUL ENJALBERT - 3ème étape

Compte-rendu

Le week-end de Paul Enjalbert : apres une première étape où Paul était bien placé 23e, ce matin une belle performance au chrono 9e et pour finir une 3 étape maîtrisée de bout en bout avec la gagne et 2ème au général, Un peu plus dur pour Seb par manque de compet , Romain Vix termine toutes les étapes un peu plus loin, 

COMPTE RENDU DE PAUL ENJALBERT :

C'est le départ pout la traditionnelle course par étapes de début juillet, le GP des Mutuelles organisé

par la Roue d'Or de Sisteron. Effectif un peu réduit cette année pour le CVC avec 3 participants

Sébastien Nonin (vainqueur d'étape il y a quelques années), Romain Vix et Paul Enjalbert. Pour

pouvoir avoir une voiture suiveuse, on est allé débaucher Julien Durbesson licencié à Pont St Esprit

surnommé dans la région « Koman » (référence aux plus rapides sur les segments Strava). Pas

d'encombres, on est dans les temps pour la 1er étape Sisteron -Barret sur Méouge. Après une belle

cuisson sur le parking du Super U (même pas le courage d'aller squatter les rayons frais ou ceux du

Picard qui nous tendait les bras), le départ est lancé est assez rapide comme prévu sur la large

nationale, on profite du dernier jour où l'on peut y rouler à 90 ! On boucle en alternant petites et

grandes routes, chacun tient au mieux sa position, en évitant ou comblant quelques petites

cassures sur les routes sinueuses, sauf Romain, laché en bas du premier GPM après s'être cramé

pour rentrer, gêné par une chûte. A l'approche de Laragne, Corbas piégé prend les rennes du

peloton, Paul, chassant ses mauvais démons, s'est replacé en tête du peloton (remarquable!). Les

choses sérieuses démarrent, les magnifiques gorges de la Méouge sont abordées sur un bon tempo

(mené par un GMC38, le futur vainqueur et Denis Payanis) qui étire le peloton et écrème par

l'arrière. Julien et Paul aux avant postes, Seb un chouilla plus loin, remonte petit à petit. On se

rapprochera à 100m de l'échappée, puis l'effort est coupé, quelques uns font le jump (des gars de

Corbas en particulier, et Jean Lou Paiani l'ex pro) Paul, dans la roue de Julien et un peu enfermé

regrettera le soir de n'avoir pas suivi. Le rythme ralentit, l'échappée est perdue de vue. Paul attaque

à l'entrée d'une zone sinueuse technique juste avant le début du dernier GPM, toujours dans

l'optique « chassons les mauvais démons et prennons les devants », une petite chûte sans gravité

derrière lui, et lea dernière montée est abordée fort. Chacun se livre à fond, Paul bascule avec la

tête de peloton (6-8 coureurs), Seb un peu derrière et Julien plus loin. Aucun écart n'est

communiqué, mais l'échappée n'est pas en vue. La fin, en descente et faux plat descendant, verra

se former quelques groupes. Paul termine à 55s dans une groupe de 23 coureurs arrivés pour la

place de 7e, ;Seb dans le cœur du peloton, à 3min13, regrettera de ne pas avoir poursuivi l'effort à la

bascule. Komman est monté moins fort mais fini dans le même groupe, pris par un coup de chaud.

Direction l'hotel à Laragne en vélo, pendant que la France conclut contre l'Argentine sa qualification

en foot. Hotel mémorable, un voyage dans l'ancien siècle... même la patronne est d'origine ! Le soir

repos, parties de rigolades, détente... DIMANCHE 1er Juillet Matin : CLM Curbans – Monetier

Allemont Après une nuit dans des chambres chaudes et avoir entendu un peu certain-e-s voisin-e-s

expansifs (no comment…), départ pour le CLM. Thierry et Laurent gèrent l'intendance pour charger

les voitures, merci à eux c'est toujours appréciable comme luxe pour les coureurs ! Romain est un

des premiers à s'élancer, puis vient Seb qui tape un bon chrono pour son premier (et dernier) CLM

de la saison (au final 27e à 50s). Ensuite au tour de Julien qui part trop peu échauffé pour certains

et claque le meilleur temps provisoire. Il sera battu et finira 4e à 13s, déçu. Paul tape un bon temps,

9e à 25s et devient 9e au général à 1min09. Après midi : Le Poët - Le Poët Une pause avec un peu

d'ombre puis c'est parti pour la dernière étape. Au programme une approche rapide et roulante puis

enchainement col des Sagnes et son Tourniquet (env 3km à 7-8%), col du Sarreaut, col de Melve,

redescente vers la Durance, du plat puis une dernière montée à Upaix à 6 km de l'arrivée. Peu après

le départ, Seb tente plusiers coups pour lancer la bonne échappée, qui partira malheureusement

sans lui. Dans les premiers pourcentages du col des Sagnes, Paul, resté bien placé à l'avant, prend

la roue d'un MSanté et d'un GMC38 qui accélèrent et prennent quelques longeurs d'avance sur le

peloton ; ça monte fort, le peloton s'écrème, et Paul relance et part seul à 1,5km du sommet pour

tenter le jump avec l'échappée. Il basulera en chasse-patate, ce qui lui permettra garder le contact

avec ce qu'il reste du peloton dans la descente. L'échappée est reprise, et au pied du 2e GPM c'est

un regroupement conséquent, mais sans Seb qui a payé ses efforts de début de course dans les

Tourniquets. Temporisation, quelques tentatives de sortie, Paul est vigilant et accompagne 2

tentatives. Au 3e coup, sera le bon, quelques uns sont sortis avec 2 de Corbas dont la machine

Loic Buchetet (vainqueur du tour des 3 vallées et de la GF Ventoux avec son frère) : faut y aller !

C'est le début d'une belle échappée à 5, les gars de Corbas font du gros boulot pour creuser, Paul

fait sa part, plus que les 2 autres larrons (Capron du GMC38 et Humbert de Romans). L'écart monte

à 2min. Buchetet est virtuel maillot jaune, Paul virtuel 2e et se voit bien finir 2e de l'étape derrière

Buchetet qui semble nettement au-dessus. Derrière, ça se regrouppe. Devant, ça use, surtout en

basculant avec vent du sud de face après Monetier Allemont (parcours de l'ancien CLM pour les

connaisseurs) : pourquoi l'arrivée est-elle si loin ? Au pied du dernier GPM, il ne reste plus que 40s

sur des contre-attaquants, bien frais, c'est cuit ? Virage à droite, fin du plat, Paul part seul

(Buchetet est cuit) au pied du dernier GPM, à 9km de l'arrivée. Il a l'avantage de connaître la montée

pour y être déjà passé les 2 dernières années. Le cœur et les jambes répondent bien, montée à

bloc (3,5km) et la bascule se fait seul en tête ! 1 gars annoncé à 10s, qui croque Paul à 600m de la

ligne, c'est l'ex-pro Jean-Lou Paiani, vainqueur la veille et au général final ; fair-play, il laisse la

VICTOIRE à Paul, qui sera 2e au général final ! Seb, Julien et Romain finissent plus loin. Bref,

encore un super week-end de vélo, avec cette fois un grosse réussite ! Merci et bravo à tous !...

 

Classement : cliquer ici

Résultats individuels


Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.